METEO DE CETTE FIN DE L’ANNÉE XIII

Je n’ai pas l’habitude de publier des articles en cours d’année sur la météo astrologique, mais il est vrai que nous vivons une période tellement particulière! Formidable? Ca, je vous en laisse, juge, mais passionnante, ça c’est sûr! 

Il faut en tout cas être un astrologue drôlement « humaniste » pour se réjouir des conjonctures actuelles!

Allez, c’est un clin d’oeil assez coquin!

Je lis régulièrement et avec beaucoup d’intérêt et de plaisir des articles d’astrologues dits « humanistes » (l’astrologie humaniste est, pour caricaturer un peu, un courant astrologique basé sur le karma, les vies antérieures, et qui a une foi absolue dans l’homme et son évolution).

Ils sont souvent très bien documentés et ont le mérite d’être très optimistes! Mais pour eux, chaque évènement, chaque épreuve est en quelque sorte une bénédiction dans la mesure où cela va nous faire évoluer. Dans le principe, c’est vrai bien souvent. M’enfin se réjouir d’un redressement fiscal ou d’un accident… J’ai un peu de mal à comprendre tout de même! (bon, je suis encore en train de me faire des amis…!)

En ce qui concerne mes autres collègues, la plupart sont, comme moi, assez catastrophés des conjonctures actuelles, mais souvent pour bien d’autres raisons : beaucoup évoquent les diverses rétrogradations de Mercure, Jupiter, Uranus. Certes, ça peut en rajouter une couche (encore qu’une rétrogradation de Jupiter soit plutôt sympa pour les personnes concernées, puisque le « grand bénéfique » repasse à nouveau sur leur Soleil. Sauf quand il est, bien sûr, aussi dissoné qu’actuellement, auquel cas Jupiter joue son rôle d’amplificateur des situations plutôt les pires!)

Mais revenons à nos moutons, ou plutôt à nos étoiles!

En gros, profitez bien de ce (doux) mois de Novembre, car Décembre… aïe aïe aïe! Quelle manière de clore cette année 13!

Arcane XIII ou Arcane Sans Nom du Tarot de Marseille

Arcane XIII ou Arcane Sans Nom du Tarot de Marseille

(je rappelle au passage que le 13 ou XIII est tout de même l’Arcane Sans Nom du Tarot. Considérée à tort comme une carte de mort, il n’empêche qu’elle agit comme une Lame de Fond – voyez comme elle laboure bien son champ… et incite au plus grand des nettoyages – de l’inconscient, notamment, puisque le fond noir représente notre nuit intérieure. Voyez aussi comme elle coupe les têtes couronnées!)

Rappelons aussi que ces configurations se font toujours sous l’égide du fameux carré Uranus-Pluton (redevenu exact pour la 3è fois ce 1er Novembre).  Je laisse la parole à mon éminent collègue Didier Lustig pour un bref topo sur le carré Uranus-Pluton :

« Le cycle Uranus-Pluton (120-140 ans) semble correspondre aux révolutions qui marquent l’histoire d’un continent : la conjonction de 1848-1849 a coïncidé avec la Révolution romantique, qui s’est étendue depuis la France jusqu’à la Russie, tandis que le carré de 1931-1933 a marqué l’avènement de régimes totalitaires un peu partout dans le monde, suite à la crise économique de 1929. Enfin, les événements de Mai 1968 sont à relier à la dernière conjonction des deux astres.

Ainsi, la conjonction Jupiter-Neptune, qui marquait la naissance de la République au sortir de la Révolution française, s’accompagnait-elle d’une opposition exacte Uranus-Pluton et d’une opposition Jupiter-Saturne, ce qui explique le retentissement considérable qu’eut l’événement dans le monde de l’époque. Il semble donc que plus les temps forts de ces cycles se superposent à une époque donnée, plus cette période s’avère déterminante sur le plan historique.

L’exemple le plus éloquent à cet égard est donné par la configuration exceptionnelle des années 1930-1933. En effet, pas moins de 6 cycles superposent des dissonances majeures en signes cardinaux au cours de cette période : Jupiter opposition Saturne (1930-31), Jupiter carré Uranus (1930), Jupiter conjoint Pluton (1931), Saturne carré Uranus (1930-31), Saturne opposition Pluton (1931) et Uranus carré Pluton (1932-1934), sans compter un sesqui-carré Uranus-Neptune (1930-1933). Au plan astrologique, le point culminant de cette configuration se situe autour du 15 juin 1931, soit à mi-distance entre le krach boursier de novembre 1929 et l’arrivée de Hitler au pouvoir en janvier1933.

Comme on le sait, huit années plus tard éclatait la Seconde guerre mondiale : le 1er septembre 1939 à 5 h 45, Uranus était entré en Taureau, signe de sa chute, et formait un carré à Saturne, tandis que Neptune était dans son exil de la Vierge.

Il nous faut remonter jusqu’à 1794-1795 pour retrouver une configuration presque semblable, Saturne, Uranus et Pluton occupant chacun la fin de trois signes fixes, mais sans dissonance de Jupiter. Or il se trouve que les configurations actuelles reproduisent à peu près exactement le même schéma que celui des années 30, les mêmes planètes se retrouvant dans le même type de rapport de conjonction, d’opposition et de carré en signes cardinaux, dont on sait qu’ils sont les plus agissants : Jupiter opposition Saturne (2010-2011), Jupiter conjoint Uranus (2010-2011), Jupiter carré Pluton (2010-2011), Saturne opposition Uranus (2009-2010), Saturne carré Pluton (2009-2010), Uranus carré Pluton (2012-2015).

On ne peut qu’être frappé par la similitude existant entre la configuration de 1931 et celle de 2010, d’autant que la première est intervenue 19 mois après le krach de novembre 1929 et la seconde 23 mois après celui de septembre 2008. Si l’on se rapporte à la logique des événements des années 30, une période réellement préoccupante pourrait donc s’amorcer au début de 2012″.

Je rajoute que les aspects planétaires qui nous concernent à partir du mois de Décembre, à savoir des dissonances Jupiter-Uranus-Pluton sont les mêmes que celles des années 1968-69, dont on connaît la teneur de la crise sociale et morale.

Si l’on remonte encore plus loin en arrière, la triple conjonction de 1347 marqua le début de la guerre de 100 ans, et celle de la terrible peste qui ravagea la moitié de la population de l’Europe en moins de deux ans.

Mais place à la météo de cette fin d’année :

NOVEMBRE :

– conjonction Soleil-Saturne en Scorpion : apriori on se dit qu’il y a plus drôle, sauf que ce Saturne fait de très beaux aspects! Tout d’abord à Jupiter, et ce transit va durer jusqu’à la mi-Janvier 14  et est très positif en termes d’organisation, de bilans, de construction en général. D’autant que ce même Saturne est soutenu activement par Mars et Pluton, en l’occurrence les deux maîtres du Scorpion.

C’est donc vraiment le temps d’entreprendre et de construire pour nos amis Scorpion (2è décan), et par extension tous les signes d’Eau et de Terre (2è décans).

– 11 Novembre : bonne nouvelle! Mercure redevient direct, alors qu’il rétrogradait depuis le 3/11. Même si je ne tiens personnellement pas tellement compte des rétrogradations (la rétrogradation de Jupiter, par exemple est plutôt bénéfique, surtout pour un certain François… Hollande : mais dès Janvier-Février, qu’est ce qu’il va déguster!), il est certain qu’une rétrogradation de Mercure s’accompagne souvent de retards, notamment dans les transports, courriers, et n’est pas très favorable à la communication en général.

– Très beau trigone de Terre le 16 Novembre, entre Vénus-Pluton, Mars et la Lune. Construction, construction!

Mais dès le 14/11, Pluton sera opposé à Jupiter. Pluton : le pouvoir, l’argent, Jupiter : la légalité, les affaires : à quels scandales financiers aurons nous encore droit?

DECEMBRE

– A partir du 5, ça se gâte franchement : non seulement Jupiter stationne à l’opposition de Pluton, mais Mars va s’installer pile en face d’Uranus. Ces deux planètes hyper-réactives et violentes, imprévisibles, dans les signes cardinaux du Bélier et de la Balance, Uranus étant elle-même toujours carrée à Pluton!

Bref, c’est le climat qui nous attend pour cette fin d’année. Quels conflits, quelles guerres, quelles épidémies, encore? Quelles catastrophes naturelles?

Un petit répit avec un beau trigone d’Air le 15/12 qui devrait faciliter les pourparlers et les discussions, mais dès le 18 nous aurons à faire face à 3 grands carrés fermés les 18 – 25 – 30 et 1er Janvier 14.

Qui dit carré fermé, dit situation totalement bloquée! Il ne semble y avoir guère d’issue, omis le trigone Jupiter-Saturne, heureusement!

JOYEUX NOËL!

Cependant, je voudrais conclure sur une note positive, et en cela je rejoins malgré tout mes amis « humanistes ». Ainsi, la boucle sera bouclée!

Tout le monde se rend bien compte que nous sommes en train de vivre la fin d’un cycle très important. Ceci peut être angoissant pour certains, mais ce monde que nous laissons, est-il vraiment si formidable, est-ce vraiment une si grosse perte?

Un monde de fric et bling bling, qui épuise les forces de la nature etc… Je ne vais pas faire l’article sur ce monde qui se meurt, tout le monde en est conscient.

Quelle teneur aura notre monde de demain? Je ne saurais évidemment le dire. Mais il paraît évident qu’il s’agit pour l’heure déjà de se débarrasser aujourd’hui de tout ce qui nous détruit depuis hier.

Pluton en Capricorne  oblige à plus d’authenticité, à transformer en profondeur nos valeurs et modes de pensée. Uranus le rebelle dans le signe novateur du Bélier laisse espérer de nouvelles découvertes scientifiques qui nous aiderons à surmonter les difficultés.

Le retour de Neptune dans le signe des Poissons (où il est en domicile) incite à de vraies valeurs spirituelles et à une inspiration saine.

Espérons que la crise profonde dont nous sommes les témoins, les victimes, mais aussi les acteurs premiers laissera la place  à un monde au niveau de conscience plus élevé. L’entrée dans l’ère du Verseau y fait songer.

Mais n’oublions pas que chaque « révolution », chaque changement de plan de conscience ne se fait jamais sans heurt, et qu’il y a toujours des dommages collatéraux. Tout d’abord, les plus faibles, y laisseront sans doute, encore, quelques plumes…

Mais les principales « victimes » seront sans aucun doute aussi les personnes qui tentent de s’accrocher au monde d’hier, au matériel, à nos cages dorées (en apparence!).

Plus que jamais, il est urgent de se délester de ces bagages encombrants, d’ouvrir son coeur, de se relaxer, et de se laisser porter par la vague, plutôt que de tenter de naviguer à contre courant. Nous sommes bien trop petits pour nous confronter à ces géants que représentent Jupiter, Uranus et Pluton!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s