CANCER

Sunrise by the Ocean par Vladimir Kush

Sunrise by the Ocean par Vladimir Kush

Pour mieux comprendre la nature assez complexe du Cancer (il faut bien le dire), je propose de revenir sur l’astre qui le régit, la Lune, et sur le symbole de l’écrevisse, de l’oeuf et du coquillage régis par lui…

Au fil de ces symboles se dessinera un portrait psychologique de cet être mystérieux…

Lire la suite

LANDRU

landru

LANDRU (naissance le 12 Avril 1869 à 6h à Paris). AS Taureau.

Pas moins de 6 planètes en Bélier : Mercure, Vénus, Neptune, Soleil, Lune, Jupiter. Trigones à Mars en Lion : la force d’agir. Et harmoniques à Saturne en Sagittaire : ce Mr ne devait pas trop connaître le sentiment de culpabilité !
Pluton à l’AS Taureau. (Difficile de résister à ses pulsions ! Quant à l’avidité matérielle du Taureau, j’en parlerai très prochainement !) Lire la suite

SCORPION

DŽtail sur les damnŽs #2

Je vous avais quitté sur les amabilités douces de la Balance et vous retrouve avec le signe le plus craint, le plus malaimé… mais aussi le plus fascinant du zodiaque : le Scorpion !

Toute l’astrologie n’est qu’une affaire d’analogie. De coïncidences de rythmes entre la nature et l’humain.  Lire la suite

SYMBOLES LIES AU CAPRICORNE

Quelques mots-clés : L’Hermite, tout d’abord, qui éclaire le passé

l'hermite

(regard à gauche – le Capricorne s’intéresse au passé). Homme sage (main + barbes bleues claires : la spiritualité). Je trouve que le graphisme de la carte, en croix (personnage vertical avec un axe horizontal bras + capuche/corne d’abondance) ressemble à celui du symbole de Saturne, Lire la suite

CAPRICORNE

Au risque de me répéter, l’astrologie est avant tout une magnifique compréhension des rythmes naturels, et de l’analogie entre l’homme et la nature, (l’homme comme métaphore de l’univers). Il faut donc, pour bien comprendre le signe du Capricorne, observer un paysage d’hiver.

brueghel, les chasseurs dans la neige, ou hiver, 1565, Kunsthistorisches Museum, Wien
Tout est au repos, tout est ralenti. Les arbres décharnés, dépouillés, réduits à leur plus simple appareil semblent des squelettes qui hantent nos forêts endormies. Lire la suite